Près de moi la mer

by Sphères

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $11 USD  or more

     

1.
03:29
2.
05:34
3.
03:45
4.
05:31
5.
03:58
6.
7.
03:40
8.
9.

about

Recorded with 20 orchestra musicians

credits

released August 8, 2011

tags

license

all rights reserved

about

Sphères France

contact / help

Contact Sphères

Streaming and
Download help

Track Name: In humaine
'In humaine'

Jane passe pour celles, trop belles, trop fières, Jane passe sans s’en douter
Jane glace tout ceux qu’elle touche des yeux, Jane glace sans même trembler
Jane brasse trop d’air, son souffle se perd, Jane lasse semble s’en aller

Jane se lasse, comment être humaine
Jane se lasse, comment être humaine

Jane trop lasse commence à douter
Jane devient-elle humaine
Track Name: Rose Bonbon
Rose BONBON


Bienvenue au centre du monde, mon monde,
Chacun de mes rêves vous concerne
Je rêve debout
Devant ma maison de verre, j’attends, mon tour viendra

Poupée immobile j’imagine mal l’envers d’une vitrine où rien ne se froisse

Faites de moi, une fille de bras, poupée que l’on berce, petite poupée que l’on froisse
Faites de moi, une fille de bras, poupée que l’on berce, petite poupée que l’on froisse

Bienvenue au centre du monde, mon monde,
Chacun de mes rêves vous concerne
Je rêve
Devant ma maison de verre, j’attends, mon tour viendra
Track Name: Madame
Madame


Madame hésite,
Elle lit des poèmes qui vantent le vice mais crois à l’enfer,

Madame s’ennuie et parfois elle s’imagine vivre de folles nuits dans des bras qu’elle connaît pas

Madame aime ses nuits de poèmes (2ème voix)

Madame traîne d’autres bras où l’enfer n’existe pas (voix principale)
Track Name: En attendant
'En attendant'

Danse, danse, tant d’heures dansent
Face au vent je m’avance
Commence l’automne, comment t’attendre

Prend ma main, prend confiance, je veux sentir ta présence
C’est la première heure, c’est la première danse, c’est le premier jour et moi j’y pense
C’est le temps d’attendre, juste le temps de voir les jours qui avancent et l’hiver qui s’efface

Garde ma main, garde confiance, je vis nos heures comme une chance
C’est la plus belle heure, c’est la plus belle danse, c’est un jour parfait et moi j’y pense
Juste le temps d’une danse, juste le temps d’y croire et nos premières heures s’éloignent déjà
Comme au premier jour, comme aux premières danses, je te vois toujours comme, comme ma plus belle chance
C’est le temps d’attendre, juste le temps de voir les jours qui avancent et l’été lui nous attrape
Le temps d’une danse juste le temps de voir que mes plus belles heures sont devant toi, l’automne devant moi

C’est la première heure, c’est la première danse, c’est le premier jour et moi j’y pense
Dès la première heure, dès la première danse, c’est un jour parfait et la vie recommence
Track Name: Histoire d'ouest
'Histoire d’Ouest'

Nulle part, se perdre, pour voir
Quelque part, sans repères, sans hasard,
Mes yeux se ferment, je reviendrais là plus tard, s’il faut

Quelque part où se perdre, pour un soir, plus, peut-être
Mes yeux se ferment je reviendrais là plus tard, s’il faut
Ferme les yeux nous reviendront là plus tard, s’il faut

Voix 1 : Prendre part, prendre l’air, (et) je ne cours nulle part, j’accélère même
Voix 2 : N’être plus nulle part
Track Name: Naïves
'Na¨ves'

Droit, droit sur mon île, je croise de jolies naïves, belles vagues, belles et séduites elles poursuivent les marins aux long cours

Seul, seul sur mon île hagard, j’observe inutile, les vagues seules à leur retour ressassent leur idylle au long cours
Track Name: Les vieux amants
'Les vieux amants'

Oh mon cœur les choses changent, si j’ose l’admettre, les gens mentent
Des mots me ramènent, je frôle ton corps, presque absente

J’ai peur quand tu m’observes
J’ai peur de ce qu’il y a en moi
Comme une menace, une chose que l’on ne voulait pas

Mon autre tout m’échappe
Un autre me convoite
Un autre me voit belle
Ces mots me consacrent
Un autre me rend belle
Ces mots me consolent
Un autre je laisse faire
Je frôle son corps, presque absente


Mon autre, quand tu m’observes, j’ai peur, et tu crois en moi
Tu me ramènes d’un autre, je n’attends que ça,
Que me reviennent les jours d’une vie presque à moi,
Et me reviennent les jours d’une vie presque à moi